Sélection Séoul

Jerzy Bielski, Sandra Abouav

+ - /, 1 = _ ; X % France/Pays-Bas/Pologne
Conception et musique
Jerzy Bielski
Collaboration
Sandra Abouav
Avec
Sabine Rivière, Akim Moiseenkov, Sandra Abouav, & Jerzy Bielski

Présents à une réunion de conseil, quatre interprètes explorent l’influence quotidienne du monde des banques et des entreprises sur nos vies. Avec rythme, voix et pas, le compositeur Jerzy Bielski expose et déforme les messages sous-entendus et les objectifs cachés de ce monde spécifique. Le public est un participant actif, suivant l’obsession des leaders pour la compétition et leur désir de contrôler les rêves des individus.

Jerzy Bielski est diplômé du Master en Composition au Conservatoire d’Amsterdam. Basé à Amsterdam, il travaille autour de la mise en scène théâtrale et musicale, de la composition, du jeu d’acteur et de la voix. Il dirige deux grands ensembles pour lesquels il écrit la musique, les textes et les scripts et dans lesquels il performe. Sa pièce interdisciplinaire « not only FUTURISTS » a remporté le Amsterdam Fringe Festival en 2015.
Sandra Abouav est une chorégraphe et danseuse basée à Paris. Elle fonde la compagnie de danse METAtarses et explore les possibilités du langage et de la voix ainsi que les gestes primaires non-verbaux (comme le bâillement et le soupir). Elle tisse des liens forts avec la communauté artistique Algérienne et Tunisienne.

Avec le soutien de


Gihong Kim, Jimin Lim

Ball alive Corée du Sud
Mise en scène
Jimin Lim
Collaboration artistique
Gihong Kim
Prototype et film
Gyungwon Baek
Visuel
Gilhan Son
Assistant de direction
Soyoon Jung

Le projet tente d’introduire “une variable” sur scène, comme un ballon de foot bondirait dans des directions inconnues. Je souhaite créer des réglages qui révèlent les mouvements imprévisibles des interprètes. La variable ne doit pas être formée ou apprivoisée. « Contrôlé et incontrôlé » est le concept principal de ce travail.

Jimin Lim est né à Daegu en 1984 et a étudié l’anthropologie, le journalisme et les esthétiques. Il débute avec « Tiny Super Mansion » en tant qu’auteur et directeur, et a été sélectionné comme l’un des « 20 artistes à suivre » par le Korean Arts Council. Depuis, il collabore avec des artistes visuels et des musiciens coréens ainsi qu’avec des jeunes artistes européens, explorant la forme, l’expression et le texte. Dernièrement, il écrit et réalise le court-métrage « Chunhyang » utilisant le système de vidéo en 360 degré, il travaille sur la performance chorégraphique Ball Alive. Prochainement, il réalisera le workshop « Koine Aisthesis » en collaboration avec des artistes danois.
Gihong Kim est né à Séoul en 1975. A l’université Hanyang, il étudie la langue et la culture française, travaille comme animateur télé et radio sur M.net et KFM. Après avoir obtenu son diplôme et effectué son service militaire, il rejoint en 2006 l’équipe de Vincero Arts Management & Entertainment et participe à l’organisation de différents concerts comme Andrea Bocelli, Ryuich Sakamoto et des ballets. En 2012, il crée sa propre compagnie NUVO pour laquelle il travaille comme directeur et présentateur de concerts. Actuellement, il travaille sur un projet de musique électronique « Night » sous le nom « Oil ».


Chien-Hao Chang

BOUT Taiwan
Chorégraphe
Chien-Hao Chang
Interprètes
Chien-Hao Chang, Chih-Chieh Chang, Le Shen

Nous nous rendons compte du corps quand nous touchons, nous sentons vivants, quand nous nous battons.

Chien-Hao est un chorégraphe et performer basé à Taiwan. Il est diplômé du Département de Danse de l’université Nationale des Arts de Taipei. Il a créé CHANG Dance Theater avec ses trois frères en 2011. En 2012, Chien-Hao est sélectionné à Danse Elargie à Paris pour présenter non nouveau projet « Three for One ». Il a également présenté son travail à Hong Kong, Pékin, Singapore et Taiwan entre 2012 et 2015. En 2014, il est sélectionné comme Chorégraphe International en résidence à l’American Dance Festival.


Gyeong-Min Kang

Finding Myself Corée du Sud
Chorégraphe
Gyeong-Min Kang
Danseurs
Gyeong-Min Kang, In-Jung Kim, Ga-Gyeong Kim
Compositeur
Byeong-Kyun Kim
Artiste vidéo
Ji-Gu Kim

Je pense que chaque individu se sent seul et essaye de trouver quelqu’un qui puisse le comprendre. Mais ce n’est pas simple. Frustré, il attend de trouver cette personne. FINDING MYSELF traduit ces émotions.

Gyeong-Min Kang, In-Jung Kim, Ga-Gyeong Kim, Byeong-Kyun Kim et Ji-Gu Kim sont tous diplômés de l’université Yeung-Nam. Gyeong-Min Kang chorégraphie des performances qui sont principalement présentée en Corée du Sud. Les projets de In-Jung Kim et Ga-Gyeong Kim touchent à la danse contemporaine. Byeong-Kyun Kim travaille autour de la composition dans les médias, le théâtre et les performances chorégraphiques. Ji-Gu Kim travaille autour de la video.


SangBang

Landing Corée du Sud
Auteur
Compagnie SangBang
Interprètes
Hyeyoung Joo, Minjin Lee, Seungrok Kim, Seiseung Lee
Vidéo
Hyewon Jeong
Musique
Passing Josh

En se concentrant sur le fait que de nombreux événements historiques se sont produits près des côtes, nous utilisons la plage comme décor en projetant un rivage en arrière-plan. Les principaux événements dont nous traitons sont le Débarquement en Normandie et la bataille d’Incheon en Corée. Le regard des jeunes soldats atterrissant au milieu d’une guerre impitoyable est très différent, même contraire à celui d’un pêcheur rentrant de la pêche, même s’ils agissent tous les deux pour leur propre bien. Les soldats qui rampent prudemment pour se défendre peuvent d’une certaine façon ressembler à des enfants innocents jouant sur la plage. L’accumulation de mouvements quotidiens comme courir, s’allonger ou trébucher peut amener le public à se questionner sur le but du mouvement. De plus, en développant les mouvements, nous souhaitons que le public se souvienne du but de l’événement historique lui-même.

“SangBang” a été créé en 2012 par un groupe de chorégraphes. Au début, ils ont commencé leur activité comme un groupe de recherche sur le mouvement en partageant des méthodes de mouvement entre eux. Le groupe s’est développé comme une organisation autour de travaux sur la danse, pour concevoir des workshops et des festivals, pour faire de toute possibilité de mouvement un challenge/un défi.


Ambiguous Dance Company / Bo Ram Kim

Linguistics Corée du Sud
Chorégraphe
Bo Ram Kim
Interprètes
Da Un Jin, Hyun Soo Yun, Kung Min Jang, Jae Hee Shin & Bo Ram Kim
Dramaturge
Eun Kyung Lee
Producteur
Seung Hwa Chang

Fondée il y a huit ans, Ambiguous Dance Company a une méthode fondamentale, celle de créer du son virtuel à l’aide des mouvements. Pour ses membres, la danse se situe très proche du champ linguistique accompagnée par le concept du temps plutôt que par le concept artistique. Avec la nouvelle création Linguistics, Ambiguous Dance Company est soucieuse de développer une capacité dans le nouveau champ linguistique à travers le corps humain.

En 1983, Bo Ram Kim est né à Wando, Corée du Sud. Depuis qu’il a 16 ans, il travaille comme danseur de rue et comme danseur doublure. En parallèle, il obtient son diplôme au Département de Danse Contemporaine de l’Institut des Arts de Séoul. En 2008, il fonde Ambiguous Dance Company et y travaille comme chorégraphe. Les principales créations de la compagnie sont : Bolero (2008), Mistake (2009), Coexistence (2010), Body Concert (2010), The Rhythm of Humans (2013), The Gift (2015). Bolero a reçu le Prix de la Meilleure Pièce au CJ Young Festival en 2008. Mistake a été créée pour la cérémonie de fin de ce même festival et a également remporté le prix Touch Point Art Foundation à Yokohama Dance Collection en 2014. The Rythm of Humans a été nominée pour le Prix de la Meilleure Pièce à la Korean Association of Dance Critics. Actuellement, Ambiguous Dance Company est en résidence au Ansan Arts Center. The Gift a été crée en collaboration avec l’Orchestre Philarmonique Gunpo Prime et le réalisateur, Jae Hee Shin, et nominé comme la Meilleure Collection de l’année.


Sun-Tae Lee

No one or Everyone Corée du Sud

Tout le monde peut commettre un crime simplement en assistant à un crime, en étant violent, etc. Mais nous pouvons aussi être une victime. Je pense que nous créons nous-même cette frontière qui nous fait devenir soit l’assaillant, soit la victime. En général, la plupart sont vus comme des victimes mais cela peut être pensé différemment. Selon le point de vue du public, une personne peut être la victime ou l’agresseur.

Né à Buyeo en 1988, Suntae Lee commence la danse avec B-boy à l’âge de 11 ans. Il entre à la Chungnam Art Hight School et y apprend la danse moderne. Il remporte la médaille d’or à Donga Students’ Dance Competition en 2005. En 2006 il entre à la Korean National University of Art et commence sa carrière d’artiste. Il participe à plusieurs compétitions et remporte la première place au Seoul National Dance Concours. Après son diplôme, il rejoint la LDP dance company et travaille sur différents projets artistiques et expériences de plateau. En 2013, il apparaît dans l’émission télévisée Dancing 9 sur M.net et remporte la victoire avec son équipe. Il fonde ensuite STL Art Project avec la devise « Universal art for the public ». Il s’intéresse également fortement à l’interaction avec le public dans ses chorégraphies.


Gaëtan Bulourde

SPOILED SPRING : THERE ARE NO MORE SEASONS Belgique/France/Italie
Avec
Hyojin Kim et Christophe Albertijn

Pour célébrer les cent ans du Sacre du Printemps, le kaaitheater de Bruxelles a passé commande à Gaëtan Bulourde d’une interprétation de cette œuvre iconique. Il en fait une version « pauvre » et humoristique, un assemblage de matériaux musicaux, de textes et de danses s’accordant au caractère cubiste de l’œuvre de Stravinsky.

Gaëtan Bulourde est né en 1968. En 1989 après des études écourtées de mathématiques et suite à des rencontres avec des élèves des Beaux-Arts et du Centre National de danse contemporaine à Angers, il commence à participer à des projets artistiques et chorégraphiques. Il joue également de la basse dans différents groupes de rock et de musique expérimentale à Angers, Paris puis Berlin. Il collabore en qualité de danseur, comédien et performer avec Meg Stuart, Xavier Le Roy, Christian Rizzo. Entre 1997 et 2000, il collabore en qualité de musicien à Sleaze Art, formation de 7 basses et/ou guitares électriques autour du compositeur Kasper Toeplitz. Ses pièces sont présentées en France, en Allemagne, en Belgique, en Suisse et en Espagne. Depuis 2003, il vit et travaille à Bruxelles.


Sung-Im Her, So-Mang Lee

YOU ARE OKAY! Belgique/Corée du Sud
Chorégraphie/danse
Sung-Im Her
Illustration
So- Mang Lee
Chant
Bo-Bea Kim

Dernièrement, j’ai commencé un travail de recherche en interrogeant des immigrants Coréens qui avaient vécu en Allemagne depuis plus de 50 ans. Ma question est : comment les travailleurs migrants Coréens se sont intégrés dans la société Allemande et étrangère ? Dans un monde où les nouvelles générations grandissent comme des « citoyens du monde », ces questions sont importantes. Sans réelle compréhension des autres, vivre de façon plus proche serait effrayant. En partageant des histoires personnelles, je souhaite construire un cadre fondamental qui permette de comprendre de manière plus profonde les uns et les autres.

Née à Séoul, Sung-Im Her rejoint l’école P.A.R.T.S en Belgique en 2004. Elle travaille avec Jan Fabre/ Troubleyn pour le solo “Quando l’uomo principale e une donna” et la pièce “Je suis sang”. En 2008, elle rejoint Les ballets C de la B (Koen Augustijnen). Depuis 2009, elle travaille avec Needcompany (Jan Lauwers, Grace Ellen Barkey) pour les créations “This door is too small (for a bear)”, “Market place 76”, “House of our Fathers”, “Mushroom”, “Just for Bolzano” et “All tomorrows parties”. En 2015, Sung-Im Her & Abattoir Ferme créent “NYMF” qui a reçu le prix de la meilleure pièce 2015, sélectionnée par des critiques de danse.
So-Mang Lee est la fille d’une infirmière Coréenne qui a migré en Allemagne. Elle est diplômée d’un master en Communication Art and Design au Royal College of Art à Londres. Elle conçoit des performances innovatrices combinant ombres chinoises, animation et nouvelles technologies projetées sur grand écran pour créer des expériences immersives. Elle a collaboré avec des musiciens, des réalisateurs et des metteurs en scène dans de nombreux lieux du Royaume-Uni.

Hsin-Yu Kao

An Inscrutable Man Taiwan
Chorégraphe
Hsin-Yu Kao
Avec
Yen-Yu Pai, Yi-Yang Kao, Siang-Fu Zeng, Kuang-Yu Hsieh, Yu-Kai Hsueh, Chih-Yu Yen, Yu-Hung Wang, Chueh-Kai Kuo, Bo- Jia Huang, Chin-Cheng Yeh, Wen-Cheng Yang

L’Homme est plein de quiétude, il a un caractère changeant et un esprit perfide. Néanmoins, une fois qu’il tombe dans un espace chaotique qu’il s’est lui-même crée, il sombre dans sa propre impénétrabilité. Comprendre où il se trouve semble sans effort. Son seul choix est de faire face à sa propre réalité.

Hsin-Yu Kao est né à Taiwan. Il est diplômé du Bachelor of Fine Arts en danse à l’Université Nationale des Arts de Taipei. Actuellement, il danse pour la Compagnie Käfig en France. A côté de sa carrière professionnelle, il a été invité à diriger des master class et des workshops en France, aux Etats-Unis, au Cambodge, au Népal, à Singapore, en Thaïlande et à Taiwan. Il est ancien étudiant de la Tso-Ying Senior High School Dance Division à Taiwan et membre de Tso's Dance Association, où il a été invité en tant que danseur, professeur et chorégraphe.


Ousmane Sy

Basic France
Conception & chorégraphie
Ousmane Sy
Création musicale & musique live
DJ Sam one
Scénographie et création lumière
Xavier Lescat
Avec
Odile Lacides, Jade Fehlmann, François Marna et DJ Sam One
Avec le soutien de
La Villette, la Ville de Lille - FLOW, la Maison Daniel Féry - Maison de la musique de Nanterre, du théâtre de Vanves, du Centre Chorégraphik Pôle Pik, et de la SPEDIDAM.

Ousmane Sy propose d’explorer les multiples influences et énergies des danses de club. Partant des pas de base propres aux techniques de chacun des danseurs - house dance, hip hop, top rock et jazz -, il développe ici une écriture chorégraphique axée sur la variation et le ressenti des danseurs, dans laquelle virtuosité et prise de risque sont déclinées en solo, en duo et en trio. Sur scène, le Dj en live accompagne au plus près les interprètes pour une immersion totale dans l’univers du club.

Spécialiste depuis de nombreuses années en house dance, Ousmane Sy développe un style qui intègre des mouvements issus de danses traditionnelles africaines. Il est membre du groupe Wanted Posse, co-fondateur du groupe Serial Stepperz et fondateur du groupe Paradox-sal. Fort de l’expertise française, respecté et reconnu internationalement dans le milieu de la danse hip hop, Ousmane Sy s’attache en priorité à ce que ses projets reflètent des expressions artistiques contemporaines et populaires, en lien avec notre présent commun et ses expériences personnelles.


Seyoung Jeong

Deus ex machina Corée du Sud
Chorégraphe
Seyoung Jeong
Mise en scène
Lee Jaemin
Interprètes
Seyoung Jeong, Seo Jaehyoung , Lee Sinsil

La performance emprunte des personnages à “Deus ex machina” qui a souvent été utilisé pour résoudre le conflit et conclure le drame dans la tragédie Grecque. Le spectateur peut observer un avancement illogique de la narration et à la fois suivre une autre narration qui est produite par le corps lui-même dans la performance.

Seyoung Jeong est artiste performeur et commence à penser le plateau comme un medium en étudiant le théâtre. Ses intérêts s’étendent naturellement à l’espace, le corps, la structure narrative. Il accepte les caractéristiques medium-spatiales pour incarner les récits sur le plateau et travaille actuellement autour de la relation physico-sociale qui existe entre le théâtre et le spectateur.


Luisa Saraiva

Hochwasser Allemagne/Argentine/Biélorussie/Espagne/Etats-Unis/France/Portugal/Syrie/Taiwan
Création
Luísa Marinho Saraiva
Avec
Aaron Davis, Alejandro Russo, Baptiste Bersoux, Ching Mei Huang, Charlotte Virgile, Céline Bellut, Monika Sicart, Stsiapan Hurski and Yara Eid
Technique
Nicolas Kretz

Hochwasser traite des comportements physiques d’une foule. Luísa Saraiva s’intéresse aux connections et aux échanges qui existent entre des expériences d’anxiété individuelles et collectives, et aux trajectoires spatiales que les individus suivent en situation de panique.

Luis Marinho Saraiva est née à Porto, en 1987. Elle est diplômée d’un master de la Faculté de Psychologie et d’Education à l’Université de Porto en 2010. Depuis, elle collabore avec le Centre de Psychologie à l’Université de Porto. En 2010, elle obtient une bourse du gouvernement Portugais pour danser dans la compagnie Porto Alegre Cia de Dança (Brésil) et dans la Mark Sieczkarek Company (Allemagne). Elle complète ses études de danse à l’université des arts de Folkwang en 2015. Elle a travaillé avec Susanne Linke, Jorge Puerta Armenta, Willie Dorner, Catarina Miranda (SOOPA) et Kammerelektronik collective. Dernièrement, elle participe à la formation “Choreographic Dialogues” à PACT Zollverein et à plusieurs festivals pour jeunes chorégraphes à Essen (Folkwang Universität der Künste), Düsseldorf (Tanzhaus NRW) et Porto (Campo Alegre Theater, Companhia Instável).

Avec le soutien de et de


A-Reum Han, Ho-Yeon Kim, Jung-Ha Lim

In the Melting Pot Corée du Sud
Avec
A-Reum Han, Ho-Yeon Kim, Jung-Ha Lim

Les êtres humains sont les seules créatures terrestres qui causent de plus forts changements à la Terre que les forces naturelles. La pollution mondiale communément envisagée devenant une réalité, nous ne pouvons plus prédire comment elle affectera notre futur. Imaginez alors ce qu’il pourrait se passer dans un jour futur.

Ho-Yeon Kim est né en 1984 et a suivi des études à l’Université Nationale des Arts de Corée. Son travail le plus représentatif est « 6 degrees » présenté à One Dance Week Festival et au Théâtre Atom en Bulgarie, ainsi qu’à l’International Choreography Festival de Séoul.
Han Areum est née en 1989 à Séoul. Elle est diplômée de la Deokwon Art High School et de l’Université de Hansung. Elle a dansé dans « OPENING – Display OF AN ATTITUDE » chorégraphié par Ben J.Ripe. Actuellement, elle enseigne à des étudiants et travaille sur des projets de danse.
Jung-Ha Lim est la plus jeune de deux sœurs jumelles nées en 1989. Elle s’est spécialisée en danse moderne à l’Université de Kyung Hee. Elle a dansé dans plusieurs performances et chorégraphié 'Jan Nabi'. Elle apparait dans les projets 'Line rangers', 'Display of an attitude', 'At the moment that it becomes 2', 'No(wno)w' et 'I'm so tired’.


Samuel Joseph, Mathieu Joseph, Jeff Armand

Libre sans Toi-t Île Maurice
Conception & chorégraphie
Samuel et Mathieu Joseph
Interprétation
Samuel Joseph, Mathieu Joseph, Jeff Armand

Libre sans Toi-T est avant tout un témoignage, le fruit d'une rencontre entre trois artistes mauriciens et des personnes sans domicile fixe. À travers ce projet nous cherchons à nous débarrasser du superflu et de nous reconnecter avec l'essentiel: le Corps & le Rythme. Sur scène, un esprit minimaliste: 2 danseurs & 1 musicien. Nous utilisons comme seuls instruments notre corps, notre ravanne traditionnelle et des objets et matériaux recyclés.

Samuel et Mathieu Joseph sont deux frères originaires de l'Ile Maurice. Autodidactes, ils commencent à danser très jeunes dans les rues de leur cité. Ils quittent respectivement le circuit scolaire à l'âge de 15 et 11 ans, pour devenir danseurs dans les hôtels de l'île. Leur rencontre avec Stephen Bongarçon, chorégraphe mauricien, donnera un nouvel élan à leur parcours professionnel, et leur style sera fortement influencé par la danse contemporaine. En 2009, au sein de la compagnie SRDance, ils remportent le premier prix en danse aux Jeux de la Francophonie au Liban. En 2010, ils sont sélectionnés par la Compagnie Yann Lheureux, en tant que danseurs interprètes pour la création "Macadam Instinct - Scène numérique". Ils travailleront également à plusieurs reprise avec la compagnie "Black Blanc Beur", avec laquelle ils font connaissance lors d'un séjour à Paris.

Avec le soutien pour les voyages de


Lim Set-Byeol, Yoon Na-Ra , Ho Gi-Sung, Kim Hyeong-Min

Link IN our Kind of Sense Corée du Sud
Chorégraphes et interprètes
Set-Byeol Lim, Na-Ra Yoon
Musicien et interprète
Gi-Sung Ho /G-Slow
Musicien
Hyeong-Min Kim

Deux danseurs et deux ingénieurs du son ont conçu ce projet ensemble créant ainsi un nouveau travail où danse et musique se rejoignent. En utilisant ces deux disciplines comme éléments essentiels au travail chorégraphique, les auteurs souhaitent développer un projet qui relie la technologie et l’art. Le concept suppose que les danseurs créent une musique directe. Pour cela, un contrôleur MIDI et un capteur Bluetooth MIDI sont utilisés pour fabriquer la musique.

Lim Set Byeol est née à Séoul. Elle étudie la danse à l’école des Arts de Séoul puis à l’Université National des Arts de Corée. Elle y a étudié le ballet, la danse Coréenne, la danse moderne, l’improvisation, le jazz, le hip hop… et a remporté le 2nd prix Dong-A Dance Competition en 2009. Par la suite, elle est sélectionnée par le chorégraphe anglais Akram Khan pour la pièce « BAHOK ». Entre 2010 et 2012, elle fait partie de la compagnie de danse Akram Khan avec laquelle elle se produit dans plusieurs pays. Elle rentre ensuite en Corée et découvre d’autres genres artistiques (vidéo, exposition…). Actuellement, elle travaille à l’école d’art SunHwa Arts High School en tant que professeur et participe en tant que danseuse au Projet de Laboratoire de Danse.


Elise Lerat

Rhizomes France
Conception
Elise Lerat
En collaboration avec les performers
Laurent Cebe, Delphy Murzeau, Antoine Orhon, Marc Têtedoie
Production
Collectif Allogène

Rhizomes émerge de l’écoute d’un cours de Gilles Deleuze sur le cinéma, consacré au mouvement irréductible. Chaque geste serait unique et ne pourrait pas être répliqué à l’identique. Les interprètes agencent des séquences de mouvements, de mots, créant ainsi des intervalles, des images qui leur échappent. Et si le tragique était une partie de ce qui nous échappe ? Comme au sein de n’importe quelle communauté, ils élaborent des principes de vie.

Elise Lerat se forme en danse contemporaine en intégrant le CNDC (Centre National de Danse Contemporaine d’Angers) en 1995, et entre ensuite à la Folkwang-Hochschüle de Essen (Allemagne). Ces dernières années, elle travaille en tant qu’artiste et interprète avec les chorégraphes David Rolland (« L’étranger au paradis », « Sitting boom »), Corinne Duval (« Décroire »), Cédric Cherdel (« Assis »), Loic Touzé (« Autour de la table »), Tino Seghal (« Kiss »), avec la metteur en scène Colyne Morange (« Trfff »), le plasticien Sébastien Lemazurier (performances) et le réalisateur Arnaud Van Audenhove (« Elle », « Morte saison »). Elle se dirige vers la recherche et développe aujourd’hui des projets chorégraphiques et vidéo au sein du collectif Allogène, qu’elle fonde à Nantes avec le vidéaste et réalisateur Arnaud Van Audenhove.

Avec le soutien de